Le repas de bébé

Dernière mise à jour : 20 oct.

Le repas de bébé est un moment de découverte pour bébé qui au fil du temps va pouvoir développer son goût. C'est aussi un moment de partage mais qui parfois se transforment en véritable cauchemar ! Comment savoir s'il a faim ? Quels aliments je peux lui donner ? Comment gérer les repas ? On répond à toutes vos questions dans cet article ! 👇


Un bébé qui mange sa purée


Les débuts : l’allaitement


La décision d’allaiter ou non peut prendre du temps, vous pouvez commencer à y réfléchir pendant la grossesse afin de vous informer sur ce sujet. Si vous hésitez, vous pouvez tester l’allaitement avec la première tétée et voir si vous êtes à l’aise avec ça. En plus d’être bénéfique pour vous, donner le sein, et donc du lait maternel, est l’alimentation la plus saine que vous pouvez donner à bébé, ce pourquoi, il est recommandé d’allaiter au moins jusqu’au 6 mois de bébé. Si vous ne souhaitez pas donner le sein mais nourrir votre enfant avec votre lait, vous pouvez toujours tirer votre lait et nourrir bébé avec un biberon. 🍼


Une maman qui allaite son enfant

Lorsqu’on n’allaite pas, il faut dans ce cas utiliser une préparation pour nourrisson/lait 1er âge en poudre. Cette poudre doit être diluée dans de l’eau en respectant les indications du fabricant. Vous pouvez utilisez de l’eau de robinet à condition que votre eau soit bien potable. Si vous utilisez de l’eau en bouteille, choisissez là peu minéralisée avec l’indication « convient pour la préparation des aliments des nourrissons », et surtout non gazeuse. Aucune boisson végétale ne peut remplacer le lait maternel ou les laits infantiles. Ces boissons ne sont pas adaptées aux besoins nutritionnels des enfants de moins de 1 an.


Au début, la plupart des bébés demandent à boire toutes les 3-4h, voire plus ! Il faut écouter bébé et observer ses réactions pour savoir s’il a faim : par exemple lorsqu’il est agité ou approche ses mains à sa bouche, vous n’êtes pas obligé d’attendre qu’il pleure ! Au fil du temps, votre enfant et vous allez trouver un rythme et espacer les moments d’allaitement. Il n’y a pas de quantité précise à donner lorsqu’on nourrit bébé au sein, en revanche, si vous nourrissez votre enfant au biberon, référez-vous à votre sage-femme/ médecin pour avoir des conseils. Si vous donnez le biberon, n'oubliez pas que bébé est fragile et que le biberon doit être traité avec beaucoup d'attention ! Mais pas de panique, on a des astuces pour nettoyer le biberon mais aussi le chauffe-biberon !


Les purées et petits morceaux : un nouveau cap


Entre 4 et 6 mois, bébé s’intéresse aux nouveaux goûts : la diversification alimentaire commence ! Et pour l’aider à découvrir ces nouvelles saveurs, il est important de lui proposer régulièrement de nouveaux aliments et d’observer ses réactions. 🥣


Un bébé qui mange un fruit

Entre 6 et 8 mois, bébé poursuit sa découverte des aliments en testant de nouvelles associations et textures et c’est aussi le moment d’utiliser ses petites mains pour manger. On délaisse petit à petit les purées toute lisse pour intégrer une nourriture plus consistante et variée avec des petits morceaux hachés ou écrasé. Bébé va pouvoir également commencer à manger des fruits crus (bien mûrs !). C’est le moment pour lui d’apprendre à mâcher, croquer et écraser les aliments dans sa bouche.


Au niveau des quantités, Offrez tout d’abord de petites quantités à votre bébé : environ une cuillère à café. Vous pourrez ensuite augmenter graduellement selon l’appétit de votre enfant. Mais il faut avant tout écouter les envies de bébé, l’idée est de proposer sans jamais le forcer, soyez attentif à ses réactions ! S’il ferme la bouche, ronchonne ou vous repousse, c’est qu’il n’a plus faim. À l’inverse, s’il sourit c’est qu’il se régale !


Dès que bébé commence à vouloir manger par lui-même et à être en mesure de le faire (se tient tout seul et sait manipuler les aliments), il faut l’y encourager : on le laisse alors utiliser ses doigts, sa cuillère ou bien une tasse. Mais même si bébé arrive à se débrouiller, il est primordial qu’un adulte veille sur bébé pendant qu’il mange. On évite les écrans et les jouets à table pour laisser bébé se concentrer sur son repas mais aussi passer un moment convivial en famille !


Quels sont les aliments que bébé peut manger ?


Le lait reste l’aliment le plus important dans les repas de bébé, même durant la diversification alimentaire : au mois 2 repas sur 4 au début ! Il est possible de continuer d’allaiter, et ce, à volonté au niveau des quantités. Si on choisit d’arrêter l’allaitement, il faut prendre du lait 2e âge et en donner environ ½ litre par jour.


Bébé est en mesure de tester tous les types d’aliments, même ceux qui peuvent provoquer une allergie : œuf, fruits à coque etc. Mais aussi les produits contenant du gluten, plus les enfants testent ces produits le plus tôt, plus ils seront en mesure de développer leur tolérance envers ces aliments. Pour ne pas trop perturber bébé, il est préférable de faire découvrir un seul goût à la fois.


Il est possible d’utiliser les mêmes produits frais que pour les autres membres de la famille, mais

vous pouvez également utiliser des produits surgelés à condition qu’ils soient naturels et non cuisinés. Vous pouvez utiliser les petits pots du commerce : préférez les préparations spéciales pour moins de 3 ans. Le mieux reste de préparer ses petits pots soi-même pour plus de variété : une cuisson simplement à l’eau puis on mix ! On ne rajoute pas de sel, cependant on n’oublie pas de mettre un peu de matière grasse, en variant à chaque fois. Bébé ayant un tout petit estomac, n’hésitez pas à congeler le surplus de vos préparations, vous pourrez les utilisez dans les 2 mois.


Voici une petite liste d’aliments que bébé peut manger durant cette diversification alimentaire :

  • 🥛 Produits laitiers : 500 ml de lait par jour et du fromage râpé de temps en temps mélangé dans une purée ou un peu de yaourt non sucré.

  • 🍏 Fruits et légumes : à chaque repas, selon l’appétit.

  • 🥔 Féculents : tous les jours, en association avec des légumes.

  • 🥫 Légumes secs : quelques cuillères à café environ une fois par semaine, d’abord en écrasé, puis progressivement non mixés.

  • 🥩 Volaille, poisson, œufs, viande : en alternance et pas forcément tous les jours, dont une fois un poisson gras par semaine.

  • 🧈 Matières grasses : si la préparation maison ou du commerce n’en contient pas, on rajoute une cuillère à café d’huile ou de temps en temps 1 noisette de beurre par jour.