top of page

Préserver bébé : astuces pour limiter les substances nocives

La sécurité et le bien-être de votre petit trésor sont une priorité absolue. En tant que parents, nous faisons tout notre possible pour créer un environnement sain et sécurisé pour nos bébés. Cela implique non seulement de répondre à leurs besoins de base, mais aussi de protéger leur santé contre les substances nocives qui peuvent être présentes dans notre quotidien.


Une maman qui s'amuse avec son bébé

Quelles sont les substances ?

Les substances chimiques sont invisibles mais pourtant bien présentes dans notre quotidien. Ces substances peuvent finir par avoir des conséquences sur notre santé et sur celle de nos enfants. Il faut donc être vigilant.

 

Il existe 2 types de substances : les substances d’origine naturelle (qui proviennent des animaux, végétaux ou bien minéraux) et les substances d’origine synthétique (fabriqués par l’Homme). On peut retrouver ces substances dans de nos nombreux produits comme dans les produits ménagers, les produits de bricolage, les cosmétiques, les vêtements ou encore l’alimentation. Ces substances sont peuvent être utilisées pour la conservation, améliorer l’efficacité, donner une meilleure apparence etc.


Si certaines substances n’ont aucun effets sur notre santé, d’autres peuvent être allergisantes, cancérigènes ou être considérées comme des perturbateurs endocriniens. Les effets peuvent être immédiats ou apparaître quelques temps, voire années après l’exposition. Cela va dépendre du type de la substance et de fréquence/durée d’exposition.

 

Au cours de notre vie, nous pouvons être plus ou moins sensible à ces substances, mais certaines substances ont encore plus d’effet pendant le développement de l’enfant : de la grossesse jusqu’à la fin de la puberté.


Comment les limiter ?


Une des premières choses à faire est de bien lire les étiquettes de produits que vous achetez.

Liste des pictogrammes de danger

Vous y retrouverez de nombreuses informations et notamment des pictogrammes de danger. Ces pictogrammes sont définis selon les critères du règlement « CLP ». Ils sont là pour vous informer des dangers que peuvent représenter les produits : ça peut-être un risque physique, des effets sur la santé ou bien sur l’environnement. Il existe en tout 9 pictogrammes. En plus des pictogrammes, vous avez en parallèle des mentions de danger et des conseils de prudence.

 

Les étiquettes donnent également des informations sur comment utiliser le produit et les précautions à prendre. Vous avez également des informations sur les composants et les allergènes potentiels présent dans le produit. En lisant les étiquettes avant d’acheter, vous prenez donc moins de risque et achetez en toute connaissance de cause.

 

Voici également d’autres conseils pour limiter votre exposition aux substances nocives :

  • Aérer quotidiennement son intérieur au moins 10 min

  • Préférez des contenants en verre pour réchauffer vos aliments

  • Utilisez un biberon sans bisphénol A et idéalement en verre

  • Faire son ménage avec des produits naturels comme le vinaigre ménager, le bicarbonate de soude ou le savon noir

  • Faire confiance aux labels environnementaux comme Ecocert, Ecolabel ou Nature et Progès. Retrouvez la liste complète des labels validés par l'ADEME ici.

  • Choisir des produits cosmétiques et d’hygiène avec la liste de composants la plus courte possible

  • Laver les vêtements neufs avant de les porter

  • Utiliser des produits de construction et de décoration avec une note d’A+ sur le niveau d’émission en polluants volatils

Komentarze


bottom of page